lambo_0612

ROSCAR Endurance 360 – Victoire de Lamborghini pour le dernier rendez-vous 2023

Sur le circuit Paul Ricard, la Roscar Endurance 360, un évènement désormais bien intégré dans le paysage automobile, accueillait une trentaine de pilotes, pour beaucoup issus du championnat Roscar GT Challenge qui avait vu sa finale se dérouler sur le circuit de Dijon à la fin du mois d’octobre couronnant Karl Vandewoestyne et le team 2B Auto.

Essais qualificatifs
Durant 30 minutes, les pilotes du Roscar 360 allaient s’appliquer à signer des chronos pour définir la grille de départ. A ce jeu, c’est la Lamborghini SuperTroféo #38 de Stéphane Guérin et Christophe Melkonian du team Arkadia qui allaient être la plus rapide, devançant la 992 Cup #28 de Sébastien Desoille et son jeune compatriote Arthur Rasse du team 911 Impact et la 991 Cup #14 du trio familial Hugues, Karl et César Vandewoestyne. Trois catégories sur les trois premières places, la course s’annonçait dynamique.

En embuscade derrière les trois premiers, la Porsche 922 Cup #32 du team Italien GDL Racing, pilotée ce week-end par le patron en personne Gianluca De Lorenzi, Roberto Rayneri et Mario Cordoni avait bien l’intention de venir jouer les trouble-fête depuis la deuxième ligne. Damien Roche, Arnaud Breuil et Amaury Vaucher #22 2B Auto partaient depuis la 5e place, aux côtés de la 992 de Peter Ameloot et Philippe Wils #49 d’un nouveau team Speedlover. Romain Walheer et son coéquipier tout au long de la saison, avaient positionné leur 991 #15 du team 911 Impact en 7e position, devant la 992 2B Auto #35 de Nicolas Gaberel et Charles Drayper. La cinquième ligne était occupée par la Cayman GT4 #50 du trio François Goncalves, Vincent Charlaine et Pierre Serpollet, et l’unique Lamera Cup #47 du plateau de Thomas Boust et Yan Bouteiller du team CT Performance. Le petit Boxster #48 de PV Tech piloté par le duo père et fils Philippe et Artus Lacroix complétait la grille de départ.

Course
Dans les conditions météorologiques qui nous étaient offertes dimanche, il était important pour les concurrents du Roscar 360 Endurance, de rester prudents avec une piste certes bien sèche, mais aussi bien froide. Et c’est ce qu’ils ont parfaitement réalisé durant les 3h45 de la course dont le départ lancé était donné à 13h00.

Sortie un peu tardivement, la #22 entre les mains de Damien Roche partait des stands. Surpris par la piste froide, Mario Cordoni partait en tête à queue dans les premières minutes, une erreur qui lui fera perdre huit précieuses places au classement général. Dommage, mais en endurance, il faut savoir tabler sur… l’endurance de l’équipe toute entière. Cependant, il faut aussi savoir garder raison… dans le 4e tour, un contact entre la #35 de Charles Drayper et la #22 de Roche incite la direction de course à déployer le jaune sur l’ensemble de la piste, pour que les commissaires puissent évacuer les débris. Malheureusement la #35 signifiera son abandon après 30 minutes de course, à cause d’un problème de biellette de direction entrainant la casse de la crémaillère.

La Cayman GT4 #50 de François Goncalves est la première à entamer la salve des changements de pilotes après 40mn de course, et Pierre Serpollet après avoir effectué son ravitaillement, prend le volant pour le deuxième relais du team. La plupart des autres concurrents ont attendu la 50ème minute pour procéder aux changements de pilotes, de pneus et pour ravitailler. Après 30 tours, les trois premiers : la Lambo #38, la 992 Cup #28 et la 991 cup #14 avaient repris leurs positions en tête du classement général, devant la #49 désormais entre les mains de Peter Ameloot, la #32 de Roberto Rayneri, la #15 , la #22 d’Amaury Vaucher, la #50 de Serpollet, la Lamera #47 et enfin le Boxster #48 de Lacroix.

S’en suit une nouvelle heure de course plutôt sage, les pilotes ayant désormais tous pris connaissance des conditions de piste. Victime d’un tête à queue, la #47 se verra contrainte de rentrer dans les box avec un triangle avant gauche cassé. Le team CTF Performance ne recule devant aucun problème. Très habitués à l’endurance et aux réparations en course, les mécaniciens s’affairent et réparent la Lamera en moins de 10 minutes chrono, elle reprend la piste avec Thomas Boust qui venait d’entamer son deuxième relais.

À une heure de la fin de la course, nos trois protagonistes sont toujours en tête du classement général, la #38 entre les mains de Stéphane Guérin se fait une petite frayeur en effectuant un beau tête à queue, toutefois sans conséquence grâce à son avance. Il remettra la voiture entre les mains de Christophe Melkonian quelques tours plus tard, qui amènera la voiture jusqu’au drapeau à damier remportant le Roscar 360 Endurance 2023.

Trois concurrents jouent très fins avant le troisième arrêt obligatoire… Le trio familial Vandewoestyne au volant de la 991 Cup #14, le trio italien du GDL Racing et enfin, la Lamera #47 qui attend vraiment le tout dernier moment pour effectuer son troisième et dernier changement de pilote.

Alors qu’on rentre dans les dernières minutes de l’endurance, Mario Cordoni se lance à l’assaut de la troisième marche du podium de la catégorie R1, mettant la pression à la 992 Cup #49 de Peter Ameloot… et il passe.

La Lamborghini Arkadia remporte la course et la catégorie R1 devant GDL Racing et Speedlover. Sébastien Desoille et Arthur Rasse terminent sur la deuxième marche du podium général et premiers de la catégorie RX, la famille Vandewoestyne grimpe sur la troisième marche au général et remporte la catégorie R2 devant la #22 de Damien Roche, Arnaud Breuil et Amaury Vaucher et la #15 de Romain Walheer et son coéquipier.

Pierre Serpollet, Vincent Charlaine et François Goncalves terminent en tête de la catégorie R4, devant Yan Bouteiller et Thomas Boust. Le duo père et fils Philippe et Artus Lacroix sont troisièmes de la catégorie.

Lu, vu et entendu dans la paddock
Baptiste HENRY Pirelli Motorsport
“Nous avons clôturé aujourd’hui notre troisième année de collaboration avec Philippe Naniche et le Roscar, et tout au long de ces années, nous avons fait évoluer notre gamme de pneumatique de façon très positive. Nous avons introduit un nouveau composé slick le DHF, qui a apporté satisfaction aux concurrents. Nous avons aussi apporté un nouveau composant soft pour les trains avant des 991 Cup, mais aussi un pneu arrière pluie qui lui aussi a donné de bons résultats. Nous avons donc su faire évoluer nos gammes au sein du Roscar. Les concurrents ont apprécié notre approche et le soin que nous portons à leurs requêtes. Nous sommes très heureux de travailler avec Philippe et poursuivons l’aventure pour les années à venir.

Philippe NANICHE
“Avant toute chose, je souhaite remercier très sincèrement les pilotes, les teams managers, les mécaniciens et l’ensemble du plateau du Roscar GT Challenge pour leur présence au sein du championnat cette année. Nous avons tous ensemble su tenir le cap de cette dernière saison. Je remercie également mes équipes et nos prestataires pour leur travail acharné pour que tout se passe au mieux dans un monde où les choses ne sont pas toujours simples.

L’Endurance Roscar 360 de ce week-end aurait pu rassembler davantage de concurrents, mais la course était belle et s’est déroulée dans de très bonnes conditions malgré le froid. Je félicite nos vainqueurs Arkadia Racing.

Désormais, nous nous dirigeons vers un nouveau challenge avec les Elite Racing Series dont nous avons présenté le programme ce week-end. Une nouvelle aventure débute et je vous donne rendez-vous sur le circuit Paul Ricard pour les essais de pré-saison les 1, 2 et 3 mars 2024.

D’ici-là, je souhaite à tous de très belles fêtes de fin d’année.”
Baptiste DULAC Team Arkadia Lamborghini Supertrofeo #38
“Nous nous devions de réparer notre abandon de l’année dernière sur cette course. Nous étions donc super motivés à terminer et surtout à remporter la course, ce qu’ont fait avec brio nos pilotes Stéphane Guerin et Christophe Melkonian. C’était une bonne course pour clore la saison, nos pilotes se sont régalés.

Sébastien DESOILLE – team manager du team 911 Impact, et pilote de la Porsche 992 Cup #28 vainqueur RX
“Nous avions un beau plateau, même si tout le monde aurait souhaité avoir plus de voitures, celles qui étaient là étaient de qualité et pilotées par des pilotes rapides et performants. Les conditions météo étaient par contre très compliquées concernant le réglage des voitures, il n’y avait pas ou peu d’adhérence à cause du froid, il fallait du temps pour faire chauffer les pneumatiques. Mais c’est toujours intéressant de découvrir de nouvelles conditions de course. C’était une belle épreuve de fin de saison.”

Giancarlo DE LORENZI – Propriétaire du GDL Racing Porsche 992 Cup #32 (R1)
A chaque épreuve du Roscar qui se déroule sur le circuit Paul Ricard, l’équipe GDL Racing répond présente. Lors des deux dernières courses cette année, Mario Cordini représentait l’équipe. Pour cette manche, Giancarlo de Lorenzi, le patron du team était non seulement présent, mais aussi l’un des trois pilotes qui terminent sur le podium de la catégorie R1 : Je suis très heureux de participer à l’endurance Roscar 360. Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas roulé, mais c’est vraiment très chouette de piloter ma propre voiture et encore plus ici au Castellet. Nous apprécions beaucoup de circuit. Cette endurance de 3h45 est juste le bon format, ni trop long, ni trop court. Nous avons pris connaissance du calendrier de la nouvelle série Elite Racing Series, et réfléchissons à y participer l’année prochaine.

Aurélien SIRE Team Manager de CTF Performance Lamera Cup #47 (R4)
“Nous roulons dans plusieurs championnats mais l’endurance du Roscar 360 est toujours une merveilleuse occasion pour nos pilotes de se tester dans de nouvelles conditions. 3h45 pour nous c’est parfait et cette année cette épreuve nous donne l’occasion d’apprendre à rouler avec des pneus slick, ce que nous ne pouvons pas forcement faire lors d’autres meeting. Et le cadre organisé par Philippe Naniche correspond clairement à ce nous apprécions… la convivialité et le professionnalisme, sans pour autant se prendre au sérieux.”

Philippe et Artus LACROIX – Porsche Boxster #48 (R4)
Philippe Lacroix n’est pas nouveau dans le monde du Roscar. Outre ses nombreuses participations aux séances de roulage, il a aussi participé à plusieurs courses, notamment aux côtés de Gérard Derien avec la Solution F. Aujourd’hui, il est concurrent du Roscar 360 avec son fils Artus, 16 ans, qui participe pour la première fois à une course d’endurance. Ils terminent sur la 3e marche de la catégorie R4 et quittent le Paul Ricard avec le plus grand des sourires.

Philippe : “Nous avons pris le départ très sereinement, notre objectif était avant tout de nous faire plaisir et de partager pour la première fois la même voiture au sein d’une compétition. C’est un plaisir en famille. Notre objectif était d’arriver au bout sans casser ni la voiture, ni les bonshommes, objectif atteint !”

Artus : Je n’ai jamais fait une course aussi longue. Mon père a pris le départ et je suis vraiment heureux d’avoir pu partager cette expérience avec lui. Le Boxster est une voiture assez facile à prendre en mains, après deux journées de roulage, je me sentais bien à son volant. Évidemment nous ne pouvions pas aller chercher la performance des Porsche 991 et 992, mais l’idée était de se faire plaisir, et de découvrir ensemble cette épreuve. La course était super, la voiture a bien fonctionné, nous avons tenu un bon rythme et avons atteint notre objectif. C’est génial.

Romain WALHEER – Porsche 991 Cup #15 911 Impact (R2)
“Je suis ravi de cette saison. J’ai débuté avec Emeric sur une nouvelle voiture, en passant de la Cayman GT4 l’année dernière à la 991 Cup cette année. Belle évolution, beaucoup d’apprentissage et beaucoup de plaisir en piste. Nous n’avons pas toujours eu les résultats escomptés, mais quoi qu’il en soit, nous avons beaucoup appris et c’est super. Pour cette dernière course, nous avons pu démontrer qu’au fil de la saison, nous avions bien évolué et roulons désormais dans la même seconde que nos concurrents… c’est une belle évolution en un an”.