france_1109

BILAN : CHAMPIONNAT DE FRANCE FFSA DES CIRCUITS, MAGNY-COURS

Le Championnat de France FFSA des Circuits à fait son grand retour après la trêve estivale sur le Circuit de Nevers Magny-Cours. Les spectateurs ont pu admirer les plus belles compétitions hexagonales sous le soleil nivernais. Sur la piste, les pilotes du Championnat de France FFSA GT, Championnat de France F4, Porsche Carrera Cup France, Peugeot 308 Racing Cup et Porsche Carrera Cup France ont démontré que la seconde moitié de la saison allait être sans répit.

Championnat de France FFSA GT

Course 1 : Détentrice de cinq des huit premières pole positions attribuées cette saison, l’Audi R8 LMS tient enfin son premier succès de l’année en Championnat de France FFSA GT. Partis en pole, Fabien Michal et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) ont dû s’employer pour remporter la victoire devant Robert Consani / Benjamin Lariche (Ginetta G55 / Speed Car), qui accentuent leur avance en tête du classement général. Parti dernier, Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) a de nouveau réalisé une spectaculaire remontée pour s’imposer dans la catégorie Am, dont il reprend les rênes.

Course 2 : En menant l’Alpine A110 GT4 à sa première victoire dans l’Hexagone, Pierre-Alexandre Jean et Pierre Sancinéna ont signé le premier succès d’un constructeur français au sein du Championnat de France FFSA GT. Les pilotes de l’équipe CMR ont pris le dessus sur les Audi R8 LMS du Saintéloc Racing confiées à Grégory Guilvert / Fabien Michal et Lonni Martins / Christophe Hamon. Benjamin Lariche / Robert Consani (Ginetta G55 / Speed Car) repartent de Magny-Cours en tête du classement général Pro-Am. Romain Brandela / Michaël Petit (BMW M4 GT4) se sont imposés devant Nicolas Gomar / Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events), de nouveau leaders dans la catégorie Am.

Championnat de France F4

La journée de Samedi fut le théâtre de deux courses de très grande intensité, avec de multiples rebondissements pour le Championnat de France F4. Caio Collet a pris le départ de la pole position pour dominer la Course 1 devant Théo Pourchaire, impérial chez les Juniors. Lors de la course 2, Arthur Lecler s’imposa quant à lui pour la seconde fois de la saison après une course riche en batailles.

Caio Collet récidiva lors de la course dominicale, en s’emparant au passage d’un nouveau record du tour. Théo Pourchaire, meilleur junior, s’offre quant à lui une belle seconde place. Arthur Leclerc vient compléter le podium. Le Brésilien se dévoile un peu plus à chaque meeting et pourrait bien devenir indétrônable avec 50,5 points d’avant sur Arthur Leclerc.

Classements provisoires

F4 FIA : 1 Collet Caio (BRA) 214.5 pts, 2 Leclerc Arthur (MON) 164 pts, 3 De Pauw Ulysse (BEL) 161 pts, 4 Eteki Adam (FRA) 161 pts, 5 De Wilde Ugo (BEL) 151 pts, 6 Chovet Pierre-Louis (FRA) 100 pts, 7 Muth Esteban (DEU) 82.5 pts, 8 White Stuart (ZAF) 80 pts, 9 Nouet Théo (FRA) 60 pts, 10 Herrero Matéo (FRA) 42 pts, etc.

Junior : 1 Pourchaire Théo (FRA) 306.5 pts, 2 De Gerus Reshad (FRA) 205 pts, 3 Muth O’Neill (DEU) 191 pts, 4 Al Habsi Shihab (OMA) 188.5 pts.

Porsche Carrera Cup France

La rentrée de la Porsche Carrera Cup France était marquée par des performances remarquables de Julien Andlauer (Martinet by Alméras), auteur des meilleurs temps des Porsche 911 GT3 Cup sur ce tracé en 1:40.592 le samedi et en 1:41.591 le dimanche.

Durant les deux courses, Julien Andlauer s’est montré intraitable devant les invités de Centres Porsche venus suivre la Porsche Carrera Cup France et tester les nouveautés de la gamme.

Le samedi, il s’est imposé avec plus de neuf secondes d’avance sur Valentin Hasse-Clot (Sébastien Loeb Racing) et Ayhancan Güven (Attempto Racing). Premier rookie, Hugo Chevalier (Martinet by Alméras) s’est classé au pied du podium devant Alessio Rovera (Tsunami RT), Philip Hamprecht (Martinet by Alméras), Jérémy Sarhy (Sébastien Loeb Racing), Jean-Baptiste Simmenauer (Team 85 / Bourgoin Racing) et Victor Blugeon (Pierre Martinet by Alméras). Chez les B, Sébastien Dumez (Team 85 / Bourgoin Racing) devançait Stéphane Denoual (Pierre Martinet by Alméras), Nicolas Misslin (Pierre Martinet by Alméras), Yannick Mallegol (RMS), David Hallyday (RMS) et Howard Blank (RMS).

Le dimanche, Julien Andlauer s’imposait avec plus de douze secondes d’avance sur Alessio Rovera et Ayhancan Güven. Philip Hamprecht terminait au quatrième rang, sans marquer de points, devant Hugo Chevalier, premier Rookie, Valentin Hasse-Clot, Jérémy Sarhy et Victor Blugeon. Chez les B, Nicolas Misslin devançait Sébastien Dumez, David Hallyday, Stéphane Denoual et Howard Blank.

Peugeot 308 Racing Cup

Forte d’un peloton de 18 concurrents, la Coupe de Marque PEUGEOT Sport dédiée à la PEUGEOT 308 Racing Cup a marqué la rentrée du Championnat de France des Circuits sur le tracé de Nevers Magny-Cours dans la Nièvre, en assurant le spectacle en piste et en faisant tomber les chronos.

En s’offrant 2 poles positions, 2 records du tour et 2 victoires sur le Circuit de Nevers Magny-Cours ce week-end, Julien Briché (#4 JSB Compétition) relance le sprint final dans la course au titre 308 Racing Cup 2018. Déjà vainqueur en 2017, il se rapproche sérieusement du leader actuel, le junior Teddy Clairet, victime d’un abandon en course 2, à seulement 2 épreuves de l’issue de la saison. Grace à ses 2 podiums dans la Nièvre, Jimmy Clairet (#21 Pussier Automobiles by Clairet Sport) reprend la 3ème place du championnat à David Pouget (#15 GPA Racing). Le classement est serré, la bataille féroce, et tout reste à jouer !

En catégorie Junior, Teddy Clairet s’impose le samedi en course 1. Amaury Richard (#23 GPA RACING) lui vole la vedette dimanche en course 2, en s’imposant pour la 1ère fois de la saison.

Meilleur Gentleman dans la 1ère course, Denis Gibaud laisse la victoire à Laurent Richard (#17 GPA RACING) dans la 2nde.

Renault Clio Cup France

Samedi : les qualifications et les deux points bonus en jeu revêtent un caractère encore plus particulier. Jusqu’ici en tête, Nicolas Milan (Milan Compétition) pensait avoir fait le plus dur, mais Benoît Castagné s’offre la pole dans son ultime effort !

Le poleman réalise ensuite un bel envol, mais Milan trouve l’ouverture sur son rival à Adélaïde. Malgré sa contre-attaque, Castagné se fait déborder par Thibaut Bossy tandis que David Pouget et Guillaume Savoldelli (TB2S) sont en embuscade.

David Pouget ne se fait pas prier pour reprendre le dessus sur ses deux rivaux à l’amorce du dernier tour. Malgré une ultime tentative de Bossy, Pouget tient bon et l’emporte face à Castagné, à nouveau bien inspiré pour surprendre Bossy. Septième, Anthony Jurado (Setup Racing) s’impose chez les Juniors devant Jérémy Curty (TB2S), Yoann Baziret (Setup Racing) et Mickaël Carrée (T2CM), premier Gentleman.

Dimanche : la séance de qualifications se montre encore plus disputée que la première puisque David Pouget arrache la pole devant Corentin Tierce (Tierce Racing), Dorian Guldenfels et Benoît Castagné, tous les quatre se tenant en moins de six centièmes de seconde. Nicolas Milan doit se contenter de la cinquième place.

À l’extinction des feux, Corentin Tierce bondit pour s’emparer des commandes, mais le Junior glisse derrière Pouget, Castagné et Milan à l’issue d’un premier tour dont Anthony Jurado, Lionel Viguier (TB2S) et Pierre Tierce (Tierce Racing) sont les victimes.

Après plusieurs boucles sous le régime de la voiture de sécurité, la course reprend ses droits alors qu’il reste treize minutes au chronomètre. Castagné se hisse à la hauteur de Pouget, mais celui-ci résiste à Adélaïde. Milan tente de faire l’intérieur aux deux hommes, mais il ne peut que s’intercaler entre eux deux ! Derrière, le peloton s’anime et le drapeau rouge est nécessaire pour dégager les Clio Cup d’Emmanuel Raffin (Autosport GP), Edwin Traynard (Autosport GP) et Vincent Brunerie (Milan Compétition), impliqués dans un accrochage en chaîne avant d’aborder la chicane du Nürburgring.

Lors du nouveau départ lancé, Milan parvient à s’emparer de la tête à Adélaïde alors que Castagné était blotti sur son pare-chocs arrière. Dans l’intervalle, Thibaut Bossy s’engouffre dans un petit espace et joue des portières avec Pouget pour se placer au deuxième rang devant le vainqueur de la première course. Trop optimiste dans la bataille, Castagné doit lever le pied et glisse derrière Guldenfels, qui dépasse ensuite Pouget et revient sur le duo de tête.

Au premier virage du dernier tour, Bossy surgit à la première place ! Milan contre-attaque à Adélaïde, sans succès, tout comme Guldenfels dans la foulée. Les positions restent alors identiques et Thibaut Bossy s’impose devant Nicolas Milan et Dorian Guldenfels !